Moomin et la grande inondation

9782353480197

Tive Jansson

Je suis retombée sur ce tome des Moomins totalement par hasard. Je me souviens d’en avoir lu lorsque j’étais enfant (je devais avoir 10 ans pour le dernier que j’ai lu, je me souviens bien, on était en vacances et la fille dont j’occupais la chambre en avait un que j’avais relu en me disant, ça pourrait être drôle de lire une série que je lisais quand j’étais petite (rétrospectivement, c’est le genre de jugement qui fait bien rire, j’ai donc dû lire les précédents entre 7 et 8 ans !))

Je ne me souvenais pas grand chose de l’histoire, mais simplement de ces créatures, des trolls, et qu’ils avaient des aventures dans un univers assez fantasque et poétique.

C’est donc avec plaisir que j’ai redécouvert ce livre. Papa Moomin a disparu et Maman Moomin et Moomin cherche un endroit pour construire une nouvelle maison au soleil. Mais la route et longue et compliquée, heureusement peuplée de personnages qui les aideront (notamment un vieux monsieur qui fait penser à Willie Wonka).

L’histoire est en fait très courte (une trentaine de pages), je ne sais pas si ce tome est particulièrement court ou s’ils sont tous ainsi, je me souvenais d’histoires plus longues. Je n’ai pas retrouvé la magie qui m’avait fait voyagé enfant, malgré les lieux et créatures étranges et sympathiques. Peut-être que maintenant que je suis adulte, j’ai plus ressenti la détresse de maman Moomin qui essaye de garder son enfant en vie malgré les embûches de la vie qui l’ont jetée seule sur une route inondée, plutôt que l’émerveillement de Moomin qui découvre le monde et les gens qui le peuplent.

Je suis malgré tout contente d’avoir pu retrouver ce livre de quand j’étais petite, même si le souvenir flou que j’en conserve reste plus agréable que cette lecture à l’âge adulte, d’autant plus que les images étaient en noir et blanc (je ne sais pas si elles étaient en couleur lorsque j’étais enfant ou si j’ai imaginé ces couleurs). Néanmoins, c’était agréable de retrouver cet univers et d’en apprendre un peu plus sur cette auteur Finlandaise qui a commencé à écrire pour la jeunesse au début de la 2ème Guerre Mondiale.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, Littérature Jeunesse/Young Adult, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Moomin et la grande inondation

  1. LadyButterfly dit :

    J’aime beaucoup les Moomins !

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s