Ma Reine

Jean-Baptiste Andrea

Dans la vallée de l’Asse, en Provence, celui qu’on appelle Shell à cause de son blouson vit dans une station service avec ses parents. Il a 12 ans et a quitté l’école, parce que si son corps continuait à grandir normalement, ce n’était pas le cas de son esprit, selon les médecins. Un jour, il décide de partir, à la guerre, loin, de montrer qu’il est un homme. Mais en chemin, il rencontre Viviane.

Ce roman plutôt court nous fait vivre à travers les yeux et l’esprit du jeune garçon, un été en Provence. Son regard est naïf sur le monde, mais libre et plein d’imagination. Sa rencontre avec Viviane changera toute son existence. Conte doux-amer, on se laisse porter par les mots. Sans que l’ensemble soit exceptionnel, on passe un bon moment. Le prénom Viviane me paraît fort judicieux, je fais un rapprochement avec Merlin et Viviane, mais c’est peut-être chercher trop loin. La fin m’a surpris, ceci dit elle a sa propre logique indéniable.

Dans l’ensemble un roman agréable à lire, pas non plus transcendant, mais qui aborde des sujets intéressants d’une manière différente !

Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s