Sansonnets, un cygne à l’envers

Sansonnets, un cygne à l’envers

Cents sonnets insignes allant vers…

Pierre Thiry

p1070215

On m’a proposé il y a quelque temps de découvrir ce livre, j’ai donc sauté sur l’occasion. La poésie n’est pas ce que je lis d’ordinaire, mais j’aime justement sortir des sentiers battus.

J’ai donc reçu le livre, dédicacé en plus, ce qui est plutôt cool !

Ces cent sonnets, comme c’est expliqué à la fin du livre, ont été écris un peu partout, dans des salles d’attente, en attendant le bus, sur de petits morceaux de papiers… Ils n’ont pas la prétention d’avoir une forme parfaite (notamment au niveau des rimes).

Voilà, deux petites précisions importantes qui pour moi classent ces sonnets moins dans les recueils classiques que dans les plus modernes du genre travaux de l’OULIPO.

Je trouve que cela a à la fois des avantages et des inconvénients. Déjà sur 100 sonnets j’aurais bien aimé qu’il y en ai au moins un avec la forme « parfaite » et les rimes embrassées et très recherchées, plutôt que seulement des rimes simples.

De même j’ai trouvé que certains vers ou certaines rimes étaient faciles avec des onomatopées et des mots coupés en deux à cheval sur un vers ou même sur un strophe (mais là c’est ma formation de littéraire qui parle, c’est le genre de détails qui me perturbent toujours, je ne suis pas modernes).

En revanche, j’ai été plus sensible au travail sur les sonorités, allitérations et assonances par exemple, et les jeux de mots (cf le titre et le sous-titre), même si encore une fois il y avait parfois des raccourcis un peu faciles. J’ai trouvé vraiment sympa le jeu qui revient plusieurs fois sur les sonnets qui finissent tous par une série de même mots : symphoniques/musique/téléphoniques/informatique/langoureux/amoureux/malheureux/bienheureux/vidéos/Montevideo/Schuman/collector/alligators/Chapman. Même si certaines rimes sont un peu faciles ou répétitives, le jeu est plus dans l’idée de faire plusieurs sonnets dont les sujets sont totalement différents, mais en finissant chaque vers par ces mêmes mots, dans le même ordre. Et c’est plutôt sympa.

Personnellement, j’ai beaucoup aimé les poèmes qui parlaient réellement de la vie de tous les jours, que se soit l’attente du bus ou à la caisse, je trouve que mêler la vie réelle à la poésie à un effet plus original et intéressant que parler de muse et de littérature, car même si certains poèmes sont très sympas, les sujets sont plus classiques !

Donc un petit recueil plutôt sympa, si vous aimez la poésie et surtout les jeux littéraires !

Pour en savoir plus, découvrez le site de l’auteur qui propose également des ateliers d’écriture !

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, Partenariat, Poésie, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s