Les Pierres vives

51WVrsMu5CL._SX195_

Anne Guglielmetti

Sigéric a été recueilli dans une abbaye bénédictine normande, au Xième siècle. Nommé Benoît, il comprend le silence imposé et rapidement montre du talent, notamment comme copiste. Mais si le silence ne lui pose pas de soucis, il a besoin de se dégourdir les jambes, d’autant plus que sa sœur Géva a été recueilli dans le village voisin et que leur relation reste importante et quasi fusionnelle pour les deux enfants, malgré les chemins différents qu’ils empruntent.

Mais chassé de l’abbaye, Sigéric part sur les routes en compagnie d’un géant, un moins servant qui a décidé de veiller sur lui, et un long périple commence jusqu’à les mener vers l’Italie.

Roman initiatique dans un moyen-âge du XIème siècle, le sujet avait tout pour me plaire. Mais dès les premières pages, j’ai eu du mal à entrer dans le roman (certaines phrases sont très longues) et je ne savais pas bien où l’auteur souhaitait nous mener (problème que j’ai d’ailleurs eu jusqu’à la fin du roman). L’histoire m’a semblé embrouillée, le style ne m’a pas forcément aidé et si j’ai aimé certains détails sur la vie médiévale ou les croyances (chrétiennes ou païennes), je n’ai pas été transportée par le récit. Le résumé me faisait penser au Géant enfoui, et finalement j’en ressors avec la même impression : ça aurait pu être génial, mais je n’ai pas réussi à entrer dedans ! et encore dans celui-ci il y a des choses que je ne suis même pas sûre d’avoir compris dans l’histoire !

Publicités
Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Les Pierres vives

  1. Lullaby dit :

    Arf, dommage, j’étais plutôt emballée en le découvrant ! Je le lirai quand même, pour me faire une opinion, merci pour ton avis ! 🙂

    J'aime

  2. Je suis d’accord avec toi, c’est très alambiqué ! Je pense que la forêt est le personnage principal du roman, un peu comme chez Julien Gracq. En tout cas la couverture est très décorative. Ma lecture ici : https://femmesdelettres.wordpress.com/2016/05/01/anne-guglielmetti-les-pierres-vives-avril-2016/

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s