A l’orée du verger

a6a72d75cd841789d3ece8083cc0647be69e731c135d0ab8f6ec360b9ff2

Tracy Chevalier

En 1838 la famille Goodenough s’installe dans les terres marécageuses des Black Swamp, en Ohio. Chaque année, la fièvre emporte un enfant, et les conditions ne s’améliorent pas, le moral non plus. Le père essaye de faire pousser des pommiers (il en faut 50 pour être accepté comme véritable propriétaire des terres), et surtout des pommes de table, plus sucrées, dont l’origine vient d’Angleterre. Sa femme, au contraire, préfère les pommes à cidre, dont elle abuse considérablement. Avec leurs 5 enfants survivants sur les 10, vivre au jour le jour n’est pas facile.

15 ans plus tard, on retrouve Robert l’un des jeunes garçons, qui a parcouru l’Amérique. Il est finalement tombé amoureux d’arbres géants, des séquoias, dont il récolte graines et jeunes pousses pour les envoyer en Angleterre.

Alors que je ne savais pas qu’elle venait d’en publier un dernier, j’ai sauté sur ce roman de Tracy Chevalier. Sans faire durer le suspens, ce n’est pas le meilleur, sûrement à cause des différentes époques qui se croisent et se répondent, mais peut-être aussi à cause des narrateurs multiples.

Dans la première partie du roman, on rencontre une famille à la vie dure, dont les parents forment un couple sans plus de lien, le mari étant obsédé par les pommes de table, sa femme par l’idée de lui faire des misères, de se débarrasser des pommiers qui ne font pas de cidre, ravagée par l’alcool, incapable d’éprouver des sentiments tendres ni envers son mari, ni ses enfants. Ceux-ci essayent de grandir dans cette ambiance, avec plus ou moins de succès.

L’ambiance est donc tendue. Par la suite, Robert a aussi une vie tumultueuse, il fera de nombreux métiers, croisera les chercheurs d’or, avant de trouver sa voie auprès des arbres.

Les arbres, pommiers et séquoias, sont donc presque des personnages à part entière du roman, puisqu’ils ont une espèce d’emprise sur les hommes de la famille, les faisant souvent délaisser femme et enfants.

L’univers créé est ainsi plus dur, plus sombre, avec des personnages torturés (le choix du point de vue de Sadie, la mère, par exemple, qui ne cherche aucune rédemption et devient de plus en plus odieuse), des non-dits (notamment avec les lettres qui n’atteignent pas leur destinataire)…

C’est donc un bon roman, qui retrace une époque (on croise plusieurs personnages tout à fait historiques), qui nous apprend plein de choses sur les arbres; mais pour ma part, je ne trouve pas que ce soit ni le plus intéressant, ni le meilleur. Les personnages féminins forts, qui sont souvent la marque de fabrique de Tracy Chevalier sont là un peu effacés. Même si le roman se lit tout seul, on reste un peu sur notre faim.

Vous l’avez lu ? Sinon, quel est votre préféré de Tracy Chevalier ?

Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour A l’orée du verger

  1. Tracy Chevalier est mon auteure préférée (avec Didier Van Cauwelaert). J’ai découvert La Dame à la Licorne en premier et j’ai adoré. Donc je l’ai lu en français, puis en anglais. Et sinon j’ai adoré Le Récital des Anges. Je dirais que ce sont mes deux préférés, car j’aurais du mal à les départager. La Vierge en Bleu est également superbe… Je n’ai pas encore lu son dernier livre. Je fais traîner volontairement. J’en ai encore 4-5 d’elle à lire. 🙂

    J’aime

  2. Sev dit :

    J’ai entendu parler de ce nouvel opus et les avis me laissent mitigée… J’aimais bien l’ancienne formule « héroïne qui fait découvrir une oeuvre ». J’avais déjà été surprise par The last runaway mais finalement j’avais bien aimé. Il semblerait qu’après s’être intéressée à l’histoire de l’Europe, Tracy Chevalier se mette à découvrir le nouveau continent… un genre de retour aux sources peut-être? Je pense le lire pour me faire mon avis, le thème des arbres me parle, et Tracy Chevalier me suis depuis plus d’une décénie, un peu comme une vieille copine. Je ne vais pas la laisser tomber quand même 😉

    J’aime

  3. MlleJuin dit :

    J’ai déjà lu deux romans de cette auteure, et j’ai prévu d’en lire d’autres, mais je ne crois pas que celui-ci rejoindra ma PAL…

    J’aime

  4. Chess dit :

    J’ai adorée La jeune fille à la perle et La dernière fugitive, alors je suis impatiente de me plonger dans celui-ci !!

    J’aime

  5. Pitiponks dit :

    J’aimerais bien découvrir ce nouveau roman 🙂

    J’aime

  6. Coucou, comment ça va? 🙂 J’ai lu tous les livres de Tracy Chevalier donc je vais attendre de lire ce dernier tome avant de lire ton avis, même si j’ai eu quelques échos qui disaient que ce livre était moins bon j’espère ne pas être déçu!

    J’aime

  7. Lullaby dit :

    J’avais adoré La jeune fille à la perle et, depuis

    J’aime

  8. Lullaby dit :

    (désolée, mon chat est passé par là) je disais donc, depuis, j’ai bien envie de lire ses autres romans ! Quand ma PAL sera moins haute, je m’y lancerai ! ^^

    J’aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s