En nous beaucoup d’hommes respirent

Marie-Aude Murail

sortie le 28 août 2018

Marie-Aude Murail nous présente cette année un roman qui sort de ses habitudes puisqu’il ne s’agit pas d’un livre jeunesse. En effet, depuis quelques années, elle s’est penchée sur les lettres et les traces de sa jeunesse, des amours et de la vie de ses grands-parents et parents. Le livre commence donc autour de la première guerre mondiale avec la rencontre de ses grands-parents. On voit la manière dont ils se sont rencontrés, écrits pendant la première guerre mondiale, puis enfin leurs retrouvailles et épousailles. Ensuite, on suit l’histoire de la mère de Marie-Aude, sa rencontre avec son père, leur séparation à eux aussi à cause de la guerre, puis lorsqu’ils se sont retrouvés. Et enfin, on découvre la jeune Marie-Aude, avec évidemment sa rencontre avec son mari Pierre (puisqu’il s’agit beaucoup d’amour dans ce livre), la venue de ses enfants, son rapport à l’écriture, etc.

Dans ce livre, des points positifs et négatifs sur le contenu : d’un côté on en a parfois un peu marre des auteurs qui parlent d’eux pour la rentrée littéraire et on rentre en plus dans le très intime de personnes qui ont existé, même si un certain nombre d’entre elles sont mortes depuis longtemps. D’un autre côté, les lettres envoyées sont le reflet d’une époque, en particulier au moment des deux guerres mondiales. Et le fait d’avoir inclus dans le récit les photos de ces lettres, textes, les photographies d’époque, en fait un témoignage à la fois humain et universel. L’honnêteté de Marie-Aude est également très touchante, surtout lorsqu’elle parle de sujets très intimes la concernant.

Ce « petit » livre de plus de 400 pages se lit donc vraiment tout seul. Autre regret, l’arbre généalogique très utile ne se trouve qu’autour des pages 190, il aurait été pratique de l’avoir plus tôt, mais maintenant, vous saurez où le trouver !

C’était donc une lecture agréable, pas forcément celle que je recherche le plus d’ordinaire mais j’ai aimé le côté humain et historique ; ainsi que sur l’époque de l’auteur, son rapport à la vie, à l’écriture, à la sexualité, à la maternité, sans fard et très touchant !

Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, Nouveautés, Rentrée Littéraire 2018, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s