Le Berceau

Fanny Chesnel

Joseph, agriculteur à la retraite, est en train de construire un berceau pour sa petite-fille à naître. En effet son fils et le compagnon de celui-ci ont décidé d’avoir un enfant, à l’heure actuelle encore un bébé dans le ventre de sa mère porteuse, au Canada.

Mais lorsqu’un accident d’avion survient, Joseph refuse d’abandonner cet enfant encore à naître qu’il considère comme sa petite-fille, et quitte à traverser le globe, est bien décidé à adopter cette enfant.

Le début de ce roman est très sombre, dès les 5eres pages on apprend l’accident qui va bouleverser de nombreuses vies. Les descriptions de ce deuil sont très poignantes et très justes. Mais la vie reprend, avec humour et retenu, on suit notre agriculteur retraité qui parle anglais comme une vache normande partir au Canada. Et il n’est pas au bout de ses surprises ! j’ai d’ailleurs beaucoup aimé le mélange de langue et de genre, entre un anglais mêlé de français et des expressions qui sentent bon le sirop d’érable !

L’ensemble en fait un roman touchant, qui se lit très facilement, qui pousse à la réflexion et même si certains passages sont un peu « obvious » (pour rester dans le mélange des langues), l’histoire tient la route !

Un très joli roman, qui ne vous fera peut-être pas passer des larmes au rire, mais qui en tout cas pourrait bien vous toucher plus que vous ne le pensez !

Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s