Ragnvald et le loup d’or, tome 1

La Saga des Vikings

Linnea Hartsuyker

Au IXème siècle, en Norvège. Ragnvald est un jeune homme élevé par son beau-père, meilleur ami de son père décédé il y a déjà plusieurs années. Mais alors qu’il revient de sa première expédition, il échappe de peu à une tentative de meurtre perpétuée par le capitaine du bateau, Solvi, mais dont Ragnvald comprend vite qu’il était commandité par son propre beau-père ! Alors que lui-même est bien décidé de se venger des deux hommes et à récupérer ses terres, il va rencontrer celui qui semble être désigné pour devenir le premier roi de Norvège. De son côté sa propre sœur, Svanhild, a une forte personnalité et n’a pas l’intention de se laisser marier à n’importe qui, d’autant plus qu’elle ne rêve que d’aventure et de navigation.

J’avais vu passer le livre à la sortie, sans avoir pris le temps de le lire, puisqu’on me l’a offert, je n’avais plus d’excuse et c’est chose faite.

Pour être parfaitement honnête, je trouve qu’on voit des vikings un peu à toutes les sauces, maintenant, entre la série (que j’apprécie beaucoup, par ailleurs), et les harlequins qui alternent entre highlander et vikings (je ne les lis pas, mais à force de les mettre en rayon ou en retours, lorsque je lis les 4ème de couv’, j’ai l’impression de voir toujours la même histoire !) j’avais peur qu’on tombe dans les clichés et le déjà-vu. Bon, l’avantage de ce roman, c’est qu’il est fondé sur une base historique solide. Même s’il y a une histoire d’amour contrarié, et même si elle prend une part importante, le roman n’est pas basé uniquement là-dessus et heureusement ! on rencontre beaucoup de personnages, parfois il faut faire un petit effort de mémoire pour se souvenir de qui est avec qui, etc, mais on est rarement perdu. L’action nous entraîne dans le roman à un rythme soutenu la plupart du temps, malgré quelques essoufflements.

Les personnages sont pour la plupart attachants. Ragnvald, notre héros, peut faire sourire parce qu’il gère assez mal ses propres affaires, mais à toujours la vision et le conseil justes pour celles des autres, et son regard sur le « jeune » Harald qui a le malheur d’avoir 3 ans de moins que lui, si je me souviens bien, est assez amusant. Svanhild, sa sœur, est un personnage intéressant dans la mesure où elle sait ce qu’elle veut, elle n’est ni une guerrière, ni une fermière, mais bien décidé à gagner sa liberté. Malgré tout, son jugement est aussi altéré en ce qui la concerne (dans sa relation avec Solvi). Quant à ce dernier, il en fera craquer plus d’une avec son côté bad boy ténébreux au passé douloureux, mais il apporte également un point de vue intéressant au récit.

Donc dans l’ensemble, j’ai été séduite par le roman, malgré quelques longueurs (ou bien ne l’ai-je pas lu aux moments les plus propices), je suis bien partante pour découvrir l’histoire, la dimension historique étant justement l’un des points les plus importants et original de ce roman.

Publicités
Cet article, publié dans Histoire/Romans Historiques, Lecture, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s