Une étincelle de vie

Jodi Picoult

Hugh McElroy est négociateur pour les forces de l’ordre. Il est appelé sur une nouvelle affaire, un homme s’est retranché dans un centre qui pratique l’avortement, a blessé, voir tué plusieurs personnes et en retient encore d’autres en otage. Mais tout empire pour Hugh lorsqu’il apprend que sa fille de 15 ans fait partie des otages. Que venait-elle faire là ?

Beth quant à elle se réveille à l’hôpital, menottée à son lit. A 17 ans, elle a avorté par ses propres moyens, puisqu’elle avait dépassé la date légale donnée par l’état et est donc en état d’arrestation, accusée de meurtre.

J’attendais avec impatience le dernier Jodi Picoult et lorsque j’ai vu le sujet, je me suis dit qu’encore une fois, elle n’hésitait pas à s’attaquer à de gros morceaux ! L’avortement est un sujet toujours controversé et qui a déjà fait couler beaucoup d’encre. Mais Jodi Picoult arrive à nous en parler en respectant les opinions des lecteurs comme celles des personnages et nous le présente à la manière d’un thriller. De plus, le roman commence par la fin (ou presque), pour ensuite remonter heure par heure, ce qui nous permet d’encore mieux nous attacher aux personnages et de remonter (presque) à leurs origines, en tout cas, leurs motivations et les raisons de leur présence dans le centre. On découvre ainsi plusieurs personnages : le médecin du centre, qui fait des heures d’avion plusieurs fois par semaine pour que les femmes puissent disposer de leur corps comme elles l’entendent ; Izzy en école d’infirmière qui est venue pour le premier rendez-vous avant l’avortement ; Joy qui vient de subir l’intervention ; Janine qui est en infiltration dans le centre car elle est anti-IVG ; Wren et sa tante, qui sont de la famille du négociateur, et d’autres encore, tous attachants, tous ayant un lien plus ou moins direct avec le centre, tous impliqués.

Dans ce roman, il y a donc de vrais moments de réflexions sur ce sujet compliqué, on a autant les point de vue des pro que des anti, même si évidemment, le libre arbitre de la femme est mis en avant et que l’acte n’est jamais rendu anodin. On ne tombe pas dans la manichéisme, et c’est sans doute l’un des gros points positifs du roman et de Jodi Picoult en règle général ! elle nous explique, nous apprend, nous fait réfléchir ; tout en nous donnant un roman agréable à lire, prenant et passionnant !

Toujours fan, donc je ne peux que recommander !

Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Une étincelle de vie

  1. En effet, un sujet difficile ! Je n’ai lu que « mille petits riens » de Jodi Picoult, j’avais adoré !

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s