Mémoire Froissée

Tome 1

Christine Machureau

Fin XIVè siècle, la mère d’Anne, guérisseuse et herboriste a été arrêtée pour sorcellerie et est morte, laissant Anne avec ce souvenir. Ce qui n’empêche pas la jeune femme de se passionner pour la médecine et de marcher sur les traces de sa mère. Mais en cueillant des herbes dans la forêt, elle rencontre un juif, qui lui confie un livre, écrit en arabe, contenant certainement des informations inédites sur la médecine, peut-être aussi l’alchimie. Anne est donc chargée de remettre le livre à ses propriétaires à Amsterdam, une route longue et semée d’embûches.

Avec la sortie poche de ce roman, la thématique et la couverture, j’avais très envie de le lire, j’ai même fait une pause dans la rentrée littéraire déjà commencée pour attaquer ce petit pavé. …et j’ai été d’autant plus déçue que j’avais vraiment envie de l’aimer et qu’il a quand même des qualités !

En effet, tout le contexte historique, la façon de vivre, de se vêtir, etc, est assez poussé, on sent que l’auteure a vraiment potassé et elle fait revivre le Moyen-Âge. Même si parfois la grande histoire percute celle des personnages de façon maladroite, c’est plutôt complet. Anne notre narratrice est une femme de tête, mais on oscille entre les moments où on tombe dans le pathos et ceux où on arrive pas à s’attacher à elle. Le roman étant réaliste, elle va croiser et s’attacher à des gens de qui elle va être plus ou moins proche selon les années, qu’elle va parfois perdre de vue brutalement, etc. Eh bien j’ai été sans cesse perdue entre les personnages et je n’ai réussi à m’attacher à aucun d’entre eux, même pas son mari, d’ailleurs je n’ai toujours pas compris si elle éprouvait des sentiments pour lui… C’est tout le soucis du roman, il y a un côté très réaliste, mais aussi très fouillis. La trame narrative est perdue au milieu d’événements qui semblent être posés les uns à côtés des autres pour faire du remplissage, le fameux livre disparaît quasiment par moment, on ne s’attache pas aux personnages, à peine plus à l’héroïne, alors que certains passages sont hyper intéressants !

Donc j’ai vraiment été déçue par cette lecture, j’ai même lu en diagonale quelques chapitres vers les pages 500 et j’ai été contente de le finir. La fin accélère d’un coup, en plus, et je ne vois pas trop comment l’auteure va réussir à faire encore deux tomes, qu’en tout cas, je ne lirais pas. Déçue et déçue d’être déçue !

Cet article, publié dans Histoire/Romans Historiques, Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Mémoire Froissée

  1. Oh c’est bien dommage ce que tu racontes sur ce roman ! Entre sa superbe couverture et un résumer alléchant, je me serais bien laisser tenter. Mais du coup je vais éviter de m’arrêter dessus.

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s