L’île du diable

Nicolas Beuglet

Sarah Geringën sort de prison pour découvrir le cadavre de son père. Mais en cherchant dans le passé de celui-ci, elle va découvrir des secrets qui la dépassent !

Je n’ai lu ni Complot, ni le Cri du même auteur avec la même enquêtrice et même si on comprend sans cela, c’est sans doute mieux et ça m’a fait regretter de ne pas les avoir lus ! Donc vous pouvez le comprendre dès maintenant, j’ai vraiment bien aimé cette lecture.

En plus, avec des chapitres courts et dynamiques, une pagination aérée, j’ai enfin eu l’impression d’avancer dans un bouquin (d’ailleurs je l’ai lu en moins de deux jours (parce qu’il fallait que je dorme au milieu)) et ça fait du bien !

L’héroïne est plutôt attachante, avec une part d’ombre et de remises en questions. L’intrigue est bien menée, j’ai appris des choses grâce au côté historique et ça, c’était plutôt bien. Grâce au côté psychologique tordu du méchant (vous verrez) ça donne une fin vraiment intéressante et tout le livre nous fait osciller entre le plaisir de la lecture facile et rapide, et l’horreur de certains sujets abordés !

Bref, j’ai vraiment apprécié lire ce roman, il m’a permis de me déconnecter et de me plonger dedans et je serais bien partante pour lire la suite !

Cet article, publié dans Lecture, Policier/Thriller, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’île du diable

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s