Le 30 Août 2016 : Langue étrangère

844947-grandmechant2

« Okashi, l’Ancienne m’a demandé de lui faire un gâteau au chocolat ! Comment je fais ? Tu peux m’aider ? » Le renard était débordé entre ses casseroles, ses poulardes à la broche, un pâté de faisan qui ne ressemblait pas encore à du pâté, et une myriade d’œufs de toutes tailles posés un peu partout dans un équilibre précaire. Entre ses pattes, un petit renardeau pointait le bout de son museau, espérant qu’une miette de quelque chose allait tomber entre ses canines.

« Euh, oui, si tu veux, tu n’as qu’à prendre la recette, dans le livre ! Gula t’aidera à trouver les ingrédients ! »

Llwynog se dirigea vers l’étagère où se trouvaient les livres (mais aussi la farine, un bol sale, et plusieurs spatules glissées entre les pages).

« Il est comment ce livre ?

– La couverture est bleue, une écriture rouge et des dessins de gâteaux de toutes sortes.

Llwynog le trouva, l’ouvrit pour le feuilleté et si elle reconnut quelques pâtisseries, elle fronça bientôt les sourcils.

« J’y comprends rien !

– C’est normal, c’est du français, les spécialistes des desserts ! Essaye de m’y lire, je te traduirais ! »

Sujet du 31 Août : Raconté un levé

Publicités
Cet article, publié dans Défi 365 jours d'écriture, Ecriture, Travail d'écriture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le 30 Août 2016 : Langue étrangère

  1. Herb'au logis dit :

    – J’ai lu votre CV avec attention. Vous dîtes que vous parlez donc plusieurs langues étrangères.
    – Oui, oui, je parle au moins une langue de chaque continent
    – Ah, intéressant et lesquelles ?
    – Pour l’Asie, l’azerbaïdjanais. Pour l’Afrique, le peul. Pour l’Amérique, le cherokee. Pour l’Océanie, le tahitien.
    – Euh, oui, bien sûr…mais parlez-vous des langues un peu plus courantes ?
    – Naturellement ! Le latin, parlé par les scientifiques du monde entier.
    – Vous ne parlez pas quelque chose de plus…moderne ?
    – Je me débrouille en afrikaans, langue récente puisqu’apparue fin XIXème siècle.
    – Je vois que vous êtes un éminent linguiste. C’est très intéressant…Mais, voyez-vous, pour aller vendre des anoraks, ce n’est pas la langue la plus appropriée. Je ne pense pas que nous ayons beaucoup de clients en Afrique du Sud.
    – Eh bien, c’est quelqu’un qui parle l’espéranto qu’il vous faut. Cette langue aussi est récente (inventée en 1887) et parlée dans 120 pays. Cela fait pas mal de clients potentiels.
    – Bien sûr, bien sûr…et l’anglais ? y avez-vous songé ? ou l’espagnol ? l’allemand ? l’italien ?
    – J’y songe…mais c’est tellement commun…
    – Commun certes, mais pratiqué. Plus que l’azerbaïdjanais ou le cherokee. Recontactez-nous quand vous parlerez au moins l’une d’elles.

    J'aime

    • ahaha, très drôle !! 🙂

      J'aime

      • Herb'au logis dit :

        inspirée (de loin quand même) par la vie de Josef Schovanec, autiste et savant, dont je suis en train de lire le livre « Je suis à l’est ». Cette personne a étudié un nombre incalculable de langues toutes plus compliquées les unes que les autres et pour certaines connues par une poignées de personnes seulement. Travail de spécialistes donc, mais dans le quotidien…pas très facile à exploiter, je suppose !

        J'aime

      • oui, c’est sûr que c’est moins pratique pour voyager ^^

        J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s