La Cité des méduses

1540-1-1

Emmi Itaranta

Eliana est tisseuse au palais des Toiles. Mais un jour, une jeune fille arrive, incapable de dire ce qui lui est arrivé, blessée, choquée, mais avec tatoué dans la main, le prénom d’Eliana, très rare. La jeune fille va se prendre d’affection pour la muette et fera tout pour comprendre qui elle est, d’où elle vient et pour quelle raison elle a ce tatouage.

Ce roman est assez particulier et pas évident à lire. En effet, l’univers présenté est complexe et relativement peu expliqué. Certaines choses sont dites, d’autres suggérées, d’autres encore restent fort mystérieuse. Mais dans cette cité sur les eaux, une chose est sûre, le Conseil règne en maître et la peste onirique fait des ravages. Mais quelle est la vrai nature des songes et des cauchemars ? De nombreuses réflexions sont intéressantes, on se laisse finalement porter par l’histoire, l’amitié grandissante entre les deux jeunes filles. Si parfois ma curiosité aurait aimé avoir plus de détails pratiques sur cette cité, ses traditions, etc, la poésie qui s’en dégage nous porte d’un bout à l’autre de ce roman d’ailleurs peu long.

J’ai donc apprécié l’histoire, les personnages et le style, et je vous conseille vivement de donner sa chance à ce roman, malgré le début qui peut paraître un peu obscur !

Publicités
Cet article, publié dans Fantasy/SF, Lecture, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La Cité des méduses

  1. May dit :

    J’ai moi aussi été un peu perdue au début, et malheureusement de nombreux mystères demeurent une fois le livre terminé et c’est assez agaçant !

    J'aime

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s