Miss Islande

Audur Ava Olafsdottir

En 1963, en Islande, Hekla aimerait devenir poète, écrivain. Mais dans ce petit pays, les femmes n’écrivent pas, et puisqu’elle est jolie, pourquoi ne pas vouloir devenir Miss Islande ? mais ce n’est pas du goût de la jeune femme qui préfère gagner sa vie en travaillant… tout en écrivant quand même !

J’ai une nouvelle fois donner une chance à Olafsdottir avec son nouveau roman, n’ayant toujours pas lu Rosa Candida dont j’ai entendu tant de bien et n’ayant jamais été vraiment emballée par les deux romans que j’ai lu d’elle. Et malheureusement, ça a encore une fois été le cas. Le roman est court, pourtant, j’ai eu du mal à le finir. Le sujet était intéressant, j’ai appris des choses sur l’Islande et leur poésie, leur culture littéraire ; mais je n’ai pas été emportée par le récit, ni séduite par les personnages. A la rigueur, la meilleure amie d’Helka m’a un peu touchée et amusée, mais ni vraiment Helka, ni son amant, ni son ami n’ont su m’interpeller vraiment. En plus, de nombreux thèmes déjà vus chez Olafsdottir sont encore une fois abordés ici et ça n’ajoutait pas grand-chose de plus.

Donc je n’ai pas été vraiment convaincue par ce roman, même s’il y a de bonnes choses, il n’a pas su me faire voyager !

17ème livre de la rentrée littéraire

Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, Nouveautés, Rentrée Littéraire 2019, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Miss Islande

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s