Les Recettes de la vie

Jacky Durand

Le père du narrateur, Julien, cuisinier depuis toujours, est aux portes de la mort. Son fils, qu’il a élevé dans sa cuisine mais dont il a toujours refusé qu’il fasse également ce métier ingrat, aimerait retrouver le carnet de recettes rédigés par sa mère partie depuis longtemps, pour garder la seule trace écrite qui existe des recettes de son père.

Lorsqu’il était sorti en grand format (sous le titre : le Cahier de recettes), j’avais beaucoup entendu parler de ce roman et j’avais donc bien envie de le lire. L’histoire est jolie et bien menée, histoire à la fois de transmission, mais aussi de l’amour d’un père qui souhaite que son fils ait une meilleure vie.

Pourtant, je n’ai pas eu d’étincelles en le lisant. Tout d’abord pour un livre qui parle autant de cuisine, je n’ai pas vraiment eu l’eau à la bouche, c’était peut-être trop factuel et ne jouait pas assez sur les odeurs ou les goûts.

D’autre part, l’histoire n’est pas vraiment gaie, et elle manquait justement de légèreté, de moments de bonheur, qui sont (pour les rares présents) étouffés par la relation père-enfant, mère-enfant et femme-mari. Et c’est un peu dommage, ça m’a empêché d’en faire un roman inoubliable, alors que tout le matériel était là.

Cet article, publié dans Histoires de vie, Lecture, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez-moi votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s